Je suis très heureuse de vous présenter mon nouveau roman, Ce qui nous oppose… Voici quelques vérités sur son écriture, son univers, et tous les avis…

« Pour elle, la normalité est un crime. Pour lui, son seul espoir de liberté. »

Les 10 vérités #10facts sur le roman : 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le résumé :

FullSizeRenderPour elle, la normalité est un crime. Pour lui, son seul espoir de liberté. 

« Sale freak ! » Si pour Tina c’est un compliment, pour Max, c’est un combat quotidien. Tout oppose Tina et Max, sauf une toute petite chose : le regard des autres, celui qui donne confiance, comme il peut détruire.
Tina a fuit sa famille pour vivre dans un squat parisien, tandis que Max tente de recoller les morceaux après un grave accident.

Face à l’horreur du passé et la violence du quotidien, seront-ils capables, l’un avec l’autre, l’un contre l’autre, d’avancer ?

Lire le roman et les avis des lecteurs : http://amzn.eu/a753Jin
La playlist du roman : playlist youtube
La galerie d’inspiration, c’est par ici

La bloglosphère en parle :

  • A trois on sourit ici : « Un beau livre sur la tolérance (…). Addictif et vibrant dans un Paris rock et romanesque. »
  • Blog d’Elijaah Lebaron ici : « Un ascenseur émotionnel Rock’n Roll et Virtuose (…). Nina Frey est arrivée à écrire un roman qui transcende les genres. »
  • Au Bazaar des Livres ici « Un de ces livres qu’on n’oublie pas, un réel coup de coeur. (…) Ce qui nous oppose est un message d’espoir et de liberté, une ode à la tolérance et à la différence, et une belle histoire d’amour. »
  • Aurélie Des Livres et Moi ici : « Un roman aussi simple que choc, aussi beau que rock »
  • Grandissimots ici : « Tina et Max… Tout un poème romanticontemporain »
  • Livres numériques ici : « Il s’agit d’un véritable petit chef d’oeuvre (…) un roman qui transcende les genres »
  • Mabu, le vent dans les pages ici : « Nina Frey nous invite à regarder au-delà des apparences et à dépasser la première impression. (…) Une histoire qui touche en plein coeur, qui résonne, qui questionne, une lecture à fleur de peau.
  • La Bibliothèque d’Elé ici : « Une plume juste magnifique et tellement addictive qu’il est impossible de lâcher son livre une fois commencé »
  • SevyLivres ici : « De la romance, mais pas que, une case dans laquelle on se met, alors que derrière ces romances se cachent de vrais problèmes de société, des déchirements comme des joies, des préoccupations que nous connaissons tous. Ici, la différence, le regard des autres, un thème qui m’est cher. »
  • La Bibliothèque de Kidae ici : « Et le petit (enfin le grand) bonus de ce livre, c’est qu’il est accompagné d’une playlist »
  • La Bouquineuse ici : « Les montagnes russes sont de retour jusqu’à la dernière page ! »
  • Le Mag d’Alexia ici : « Ma note : 10/10. Le roman est vraiment addictif et je l’ai lu d’une traite.
  • La Pomme qui fait rock ici : « L’histoire est forte et originale, Max et Tina on des personnalités très fortes et ils sont tous les deux abîmes par la vie. »
  • Le blog de Dominique ici : « Ils ont fui leur famille l’un et l’autre, courent après la liberté et l’amitié et l’amour. »
  • Flânons ensemble ici : « Commencer sa lecture nous fait courir le risque de ne plus pouvoir le lâcher »

 

Extrait, PDV de Tina : 
« Si je m’attendais à tomber sur un hipster en chemise à carreaux et sa barbe, son visage à lui a véritablement forme humaine ; un visage un brin abimé, des yeux bleus profonds, un nez droit qui affirme les traits plus doux de son visage. Ce sont ses yeux qui m’interpellent. Des yeux en colère, profonds et agités, composant un visage joliment amoché, et douloureusement beau. »

Extrait, PDV de Max :
« Je ne peux m’empêcher de l’observer s’assoir sur le rebord et regarder ce qui l’entoure – rien qu’une chambre tapissée de vieux posters. Quand elle retire son haut, elle dévoile à ma vue ce tatouage superbe qui part du bas de son dos jusqu’à son épaule. Je respire au rythme de cet oiseau qui prend son envol…
– Dis Tina… C’est le besoin d’être libre qui t’a donné envie d’être si différente ?
Elle m’offre son visage de profil. Encore une fois je me surprends à aimer ce petit nez mutin qui apporte une touche de douceur à son visage. Même son crâne en partie rasé, même ses bijoux à piques ne parviennent pas l’effacer.
– J’avais besoin d’être unique. »

galerie FS

Publicités